Les bonnes pratiques pour un poulailler en ville

Le poulailler urbain est de plus en plus tendance. Beaucoup de couples et de famille adoptent des poules plutôt qu’un chien ou un chat, qui réclament plus de temps. Néanmoins, ce sont des êtres vivants fragiles, et pour avoir de bons œufs il faut que les poules se sentent bien dans un environnement adapté. Quelques règles s’imposent avant de se décider à acheter des poules. Ce petit guide vous expliquera les points importants à ne pas négliger si vous souhaiter élever des poules dans un petit jardin.

Les avantages d'un poulailler en zone urbaine

Quoi de mieux que des œufs frais ? Même si vous en aurez en petite quantités, il est agréable de récolter directement les œufs au poulailler. C’est une activité même amusante pour les enfants, et cela devient un petit rituel agréable pour tous. Pour nourrir vos gallinacés, vous pouvez leur donner certains de vos restes et ainsi éviter le gaspillage alimentaire. Elles raffolent des restes de légumes et de pain rassis. Attention cependant à ne pas oublier de leur donner des graines ou des granulés prévus spécialement pour les poules. Vous pouvez également leur donner de la viande de temps à autre.

Et puis, il n’est pas sans dire que ce sont aussi des gallinacés très attachants. Les poules sont très dociles et s’en occuper durant quelques années (12 ans pour certaines) crée un lien indéniable avec ces petites bêtes !

Les risques à éviter d'un élevage de volailles en ville

L’élevage de poules en milieu urbain n’est pas sans inconvénients. En effet, les voisins sont proches et les nuisances sonores sont à prendre en considération. Si vous décidez d’adopter un coq (ce que nous déconseillons), n’oubliez pas qu’il chante et que ça ne réjouira pas forcément vos voisins. Pour éviter les guerres de voisinage, il vaut mieux prendre vos précautions et ne pas prendre de décision sans concertation préalable dans votre lotissement ou immeuble.

Par ailleurs, un poulailler n’est pas sans odeurs. C’est pour cela que vous devez impérativement nettoyer le poulailler régulièrement : une voire deux fois par mois si besoin. Vous devrez également traiter le poulailler contre les parasites avec des produits adaptés.

S’occuper des poules prend aussi du temps. Elles ont besoin d’attention, au moins une vingtaine de minutes par jour. En cas d’absence, vous devrez trouver quelqu’un qui soit disponible pour s’occuper d’elles. Les abreuvoirs et mangeoires ne doivent jamais être vides ! Auquel cas elles peuvent tomber malade, voire décéder dans les pires des cas…

Choisir ses poules et la surface pour son poulailler

Avant toute chose, il est important d’avoir quelques informations sur les différentes races de poules. Si vous souhaitez récolter des œufs, il vous faudra opter pour des poules dites pondeuses. La poule rousse et la Gauloise dorée sont deux types de poules connues pour pondre le plus. Si vous souhaitez seulement adopter des poules pour la compagnie, optez plutôt pour des petites poules naines comme la Hollandaise à huppe ou la Poule Soie (qui ne peut pas voler, ce qui peut être un gros avantage pour votre élevage de ville !).

Il faudra aussi un petit chez-soi pour que vos poules puissent dormir, pondre et faire leurs besoins. Nous proposons des petits poulaillers urbains à petits prix parfaitement adaptés à l’élevage de poules en zone urbaine et qui comprennent un enclos ainsi qu’un poulailler fermé à perchoir. Il est indispensable d’installer un poulailler dans un jardin et non sur un balcon ou une terrasse d'appartement par exemple car il faudra de l’espace à vos poulettes pour gambader mais aussi du gazon pour se purger ! Il faudra à un couple de poules au moins 6m² : en dessous de cette limite, les poules ne seront pas dans un confort approprié et seront malheureuses. De plus un foyer trop petit multipliera les chances de propagation de maladies et de parasites.